10 questions à te poser avant d'intégrer une nouvelle idée à ton roman

Dernière mise à jour : 21 sept.

Tous les auteurs connaissent ces moments... Tu es en train d'écrire ton roman, ou tu es en train d'y penser tout en faisant autre chose. Et tout à coup, une nouvelle idée ! Instinctivement, tu as envie de l'ajouter à ton roman, parce qu'il sera meilleur, parce que cette idée est cool, originale, complexe, créative... Bref, tu es emballé par cette nouvelle idée et tu ne peux pas la laisser de côté. Sauf que parfois, elle n'est pas bonne pour ton roman et devrait plutôt faire l'objet d'une autre histoire...


Pour savoir s'il est judicieux d'intégrer une nouvelle idée à ton roman en cours d'écriture, tu peux te poser un certain nombre de questions. Si tu réponds oui à au moins l'une de ces questions, alors tu peux creuser ton idée pour l'intégrer à ton récit sans avoir peur de perdre l'essence de ton roman ! 😉​


10 questions à te poser avant d'intégrer une nouvelle idée à ton roman

SOMMAIRE :

  1. Est-ce que cette idée s'intègre dans le thème principal de ton roman ou à minima dans un thème secondaire ?

  2. Est-ce que cette idée donne un nouvelle facette de l'un des thèmes présents dans ton roman ?

  3. Est-ce que cette idée vient nourrir les enjeux ou les conflits dans ton roman ?

  4. Cette idée vient-elle nourrir l'intrigue principale ou une intrigue secondaire ?

  5. Est-ce que cette nouvelle idée apporte de la cohérence au récit (univers, personnages, intrigues...) ?

  6. Est-ce que cette idée va développer le suspense et la curiosité du lecteur ?

  7. Si cette idée est la création d'un nouveau personnage, a-t-il une bonne raison d'être qui vient nourrir l'intrigue, les enjeux ou le thème de ton roman ?

  8. Est-ce que cette idée vient modifier la relation entre plusieurs personnages et les rendre plus réalistes, profonds, attachants, uniques ?

  9. Est-ce que cette nouvelle idée respecte la personnalité de tes personnages ?

  10. Est-ce que cette idée fait évoluer un de tes personnages ?


1. Est-ce que cette idée s'intègre dans le thème principal de ton roman ou à minima dans un thème secondaire ?


Une bonne histoire aborde une thématique principale et parfois des thèmes secondaires. La manière dont l'auteur aborde ce thème raconte quelque chose sur le monde et pousse le lecteur à s'interroger. Ce thème principal, c'est le fil conducteur de ton histoire. Si tu abordes trop de thèmes dans ton roman, tu ne pourras pas en montrer toutes les facettes, tu ne feras que rester en surface, ce qui nuira à la qualité de ton roman.



2. Est-ce que cette idée donne un nouvelle facette de l'un des thèmes présents dans ton roman ?


Idéalement, tu dois montrer dans ton roman toutes les facettes des différentes thématiques que tu as choisi d'aborder. C'est une manière de creuser un sujet et d'amener le lecteur à se poser des questions en lien avec ce thème, et à se forger sa propre opinion. Par exemple, si tu écrit un roman sur le thème principal de la maladie, tu peux y montrer les différentes manières d'y faire face (se battre, renoncer, avoir peur, se renfermer, demander de l'aide...), l'impact sur le personnage touché mais aussi sur tous ces proches, les relations avec le personnel médical, les difficultés rencontrées...


En bref : un thème = plusieurs facettes.



3. Est-ce que cette idée vient nourrir les enjeux ou les conflits dans ton roman ?


Les enjeux dans un roman, c'est ce que le personnage principal peut gagner ou perdre. Les conflits, se sont les forces qui viennent s'opposer au protagoniste, se mettre en travers de son chemin pour atteindre ses objectifs (un antagoniste, un obstacle, un contre-temps...).


Une bonne nouvelle idée pourrait être le fait de venir alimenter ces enjeux et ces conflits.



4. Cette idée vient-elle nourrir l'intrigue principale ou une intrigue secondaire ?


Chaque élément ajouté dans ton roman doit servir de manière directe ou indirecte l'intrigue principale ou une intrigue secondaire. Sinon, tu risques de t’éparpiller et de perdre le fil conducteur de ton roman. Ça peut être de venir mieux caractériser un personnage, approfondir les relations de certains personnages...


5. Est-ce que cette nouvelle idée apporte de la cohérence au récit (univers, personnages, intrigues...) ?


Une histoire cohérente c'est un lecteur tenu en haleine, qui a envie de lire la suite. Une nouvelle idée ne doit pas venir contredire des éléments déjà présents et se greffer de manière maladroite. Elle doit parfaitement s'intégrer dans ton roman.



6. Est-ce que cette idée va développer le suspense et la curiosité du lecteur ?


Une bonne nouvelle idée peut avoir cette qualité : celle d'alimenter le suspense dans le récit et de rendre le lecteur curieux de lire la suite. Ce suspense et cette curiosité peuvent être amenés grâce à de nouveaux rebondissements, ou encore à des choix narratifs (changer le point de vue narratif d'un chapitre par exemple pour créer du suspense).



7. Si cette idée est la création d'un nouveau personnage, a-t-il une bonne raison d'être qui vient nourrir l'intrigue, les enjeux ou le thème de ton roman ?


Chaque personnage présent dans ton roman doit avoir une raison d'être : une motivation en lien avec l'histoire que tu souhaites raconter, mettre en lumière la personnalité d'un personnage principal... En tout cas, la création d'un nouveau personnage n'est pas anodine. Il est donc nécessaire de réfléchir à la pertinence ou non de l'ajout d'un personnage dans ton roman.



8. Est-ce que cette idée vient modifier la relation entre plusieurs personnages et les rendre plus réalistes, profonds, attachants, uniques ?


Quand il s'agit d'un personnage, il s'agit toujours de le rendre soit plus réaliste, soit plus profond, soit plus attachant, soit plus unique. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que ce sont les personnages qui portent ton histoire, ce sont eux que tes lecteurs vont aimer suivre dans leurs aventures. L'univers, les rebondissements viennent dans un second temps.



9. Est-ce que cette nouvelle idée respecte la personnalité de tes personnages ?


Combien de fois as-tu déjà lu un roman dans lequel les personnages ont des actions/réactions totalement contraires à leur personnalité ? Rien de plus frustrant pour le lecteur. C'est la raison pour laquelle ta nouvelle idée, ne doit pas aller contre la personnalité de tes personnages. Attention, tes personnages peuvent (et doivent) évoluer au cours du roman. Il s'agit seulement de rester cohérent, particulièrement si tu veux faire subir une nouvelle péripétie à ton personnage. Ses réactions doivent être adaptées.



10. Est-ce que cette idée fait évoluer un de tes personnages ?


C'est un point souvent oublié des auteurs, parce que très difficile : les personnages doivent évoluer et ressortir transformés à la fin du roman. Quand tu as une idée qui vient faire évoluer ton personnage, tu peux te targuer du fait que ce soit une bonne idée 😉.



Cette nouvelle idée, je le répète, ne viendra jamais cocher toutes les cases en te faisant répondre oui à ces 10 questions (quoi que... 😅​). Cette liste ne peux pas être exhaustive car elle doit s'adapter à TON idée et à ton roman. Le principal, c'est que cette idée vienne apporter de la valeur à ton roman et ne soit pas une simple fantaisie de ta part, pour te faire plaisir. Si cette idée ne s'intègre pas correctement dans ton roman, il n'en sera que plus confus, moins cohérent. Dans ce cas, mieux vaut noter ton idée quelque part et la réserver à un nouveau projet d'écriture, le moment venu !