5 rituels pour te créer une routine d'écriture efficace


Ah les rituels d'écriture, ces petites manies qu'on développe petit à petit et qui frisent parfois le fétichisme... Voici 5 rituels que j'aime beaucoup et que tu peux mettre en œuvre pour te créer une routine d'écriture efficace.


SOMMAIRE :

  1. Le tableau d'inspiration ou le "mood board"

  2. Le vêtement fétiche

  3. La boisson

  4. La musique

  5. L'espace de travail


1- Le tableau d'inspiration ou le "mood board"


Un de mes rituels préférés. J'y affiche tout ce qui représente l'univers de mon projet d'écriture : des photos de lieux, de personnes, des dessins, des couleurs... Et si je n'ai pas de tableau ? Je peux utiliser un journal, un agenda et l'agrémenter de collages, de peinture...


J'aime utiliser ce tableau avant une session d'écriture, pour me mettre dans l'ambiance de mon roman avant d'attaquer. Il m'aide également quand je bloque en cours d'écriture en me permettant de prendre du recul, de me rappeler l'essence de mon roman quand je me perds dans les détails de l'histoire…



2- Le vêtement fétiche


Est-ce que c'est moi où les écrivains développent parfois de drôles d'habitudes avant d'écrire, qui ont même l'air d'aller parfois jusqu'au toc ?


Pull fétiche, chaussures fétiches, cravate fétiche (non on ne juge pas), etc.. Dîtes-moi tout en commentaire (promis, ça restera entre nous... 😉)


Je pense par exemple à Nathalie Rheims qui ne pourrait pas écrire sans "la chemise de grand-père" ou à Edmonde Charles-Roux qui porterait obligatoirement des chaussettes en laine, trop petites et toujours du même modèle...


Personnellement, j'apprécie un pull en polaire et un plaid sur les genoux en hiver, mais sans en faire une condition sinequanone pour écrire… (On en reparle dans quelques années, je deviendrai peut-être superstitieuse…).



3- La boisson


Que les écrivains qui ne sont pas accros à une boisson pendant l'écriture lèvent la main ! Avoue-le, on est tous accros à au moins une substance légale (ou pas car ça devrait être illégal de dépasser les 30 tasses de café par jour… Les Voltaire, Balzac et compagnie se reconnaîtront…).


Pour moi, le café, c'est que quand je dois veiller tard parce que le goût franchement… (Les puristes, ne me jetez pas la pierre s'il vous plaît !). En revanche les tisanes (Mamie avant l'âge), ça dépote !


Après il y en a tellement d'autres : thé, coca-cola, chocolat chaud, limonade, etc. sans parler de ceux qui ajoutent un petit snack avec : pop-corn, biscuit, chocolat...



4- La musique


La musique compte-t-elle parmi tes rituels d'écriture ?


J'avoue que j'aime bien, AVANT d'écrire, écouter une musique qui me fait penser à la scène que je dois rédiger. Une balade pour une scène triste, du rock pour les scènes d'action... Ça me permets de me remettre dans le bain tranquillement. Et je suis même beaucoup plus sensible aux paroles de la chanson qu'à la musique elle-même.


C'est sans doute pour ça que PENDANT la session d'écriture, je ne peux pas écouter de musique. Impossible, les paroles me déconcentrent... En revanche, s'il y a du bruit autour de moi, pour m'isoler, j'écoute rainymood qui diffuse un son de pluie et d'orage que j'ADORE. Bah oui je suis bretonne alors... C'est le temps que je préfère et du coup, ça m'aide à me concentrer, comme un bruit blanc.



5- L'espace de travail


Ah l'espace de travail de l'écrivain ! Il est parfois tellement sacré que ça en devient un vrai rituel : le café du coin à l'heure de pointe, le fauteuil préféré tout élimé, la bibliothèque remplie d'étudiants...


Alors il y a les caméléons qui peuvent écrire n'importe où, et puis il y a les autres... Personnellement je suis un peu hybride : j'adore écrire à la bibliothèque parce que ça me rappelle des souvenirs, et parce que l'ambiance y est tellement studieuse et silencieuse ! Mais je peux très bien écrire de chez moi, d'à peu près n'importe quelle pièce !


Cependant je remarque que j'ai besoin d'avoir mon ordinateur devant moi, mon bullet journal à côté pour garder un oeil sur mes objectifs d'écriture et mon casque sur les oreilles au cas où il y aurait trop de bruit autour de moi. En revanche, mon bureau peut être en bazar, ça ne me gêne pas du tout pour écrire !


Et toi, quelles sont tes habitudes ? Tu es plutôt souple ou est-ce que ton espace de travail doit être rangé au millimètre près pour pouvoir écrire ?


52 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout