Comment trouver et incarner le thème de ton roman ?

Dernière mise à jour : 21 sept.

On connait tous cette sensation de se lancer dans l'écriture d'un roman dès qu'une idée surgit dans notre cerveau 🧠​, puis de commencer à se perdre dans les différentes intrigues incohérentes, qui s'éparpillent... Connaître ensuite les doutes et les blocages d'écriture, ne plus vraiment savoir quoi raconter passé l'élan de la nouvelle idée...


Le problème, c'est souvent l'absence de thème dans ton roman, ou l'absence de boussole 🧭 si tu préfères... On décortique ce sujet ici. Objectif : écrire un roman riche, cohérent et profond !



Comment trouver et incarner le thème de ton roman ?


SOMMAIRE :

  1. Pourquoi définir un thème avant de te lancer dans l'écriture de ton roman ?

  2. L'écueil à éviter : le télescopage

  3. Définis ton thème à partir de tes personnages

  4. Faire figurer le thème dans l'arc dramatique des personnages



1. Pourquoi définir un thème avant de te lancer dans l'écriture de ton roman ?


Parce que :

  • Le thème est le fil conducteur de ton roman qui va t'éviter l'écueil de développer plusieurs intrigues qui partent dans des directions opposées ;

  • Le thème ajoute de la nuance à une histoire pour qu'elle ne soit pas qu'une suite d'événements ;

  • Le thème oriente le point de vue de ton histoire et les situations auxquelles sont confrontées tes personnages ;

  • C'est un argument émotionnel pour les personnages, qui s'exprime à travers leur manière de réagir aux événements.

Il faut bien comprendre que le thème d'un roman, ce n'est pas juste un sujet de dissertation neutre comme : "la technologie". Le thème de ton roman sera orienté, en fonction du message que tu veux faire passer, de ton avis sur le sujet, de ta manière de voir ce sujet. Par exemple dans le roman de Benjamin Alire Saenz, Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers, le thème principal n'est pas "l'homosexualité" mais "la découverte de son homosexualité chez un adolescent américano-mexicain". Le thème est précis, et déjà orienté en fonction de la vision de l'auteur et de l'histoire qu'il a voulu raconter.



2. L'écueil à éviter : le télescopage


Je ne le dirais jamais assez, le thème de ton roman passe par tes personnages qui vont en incarner les différentes facettes tout en ignorant ce thème. En effet, l'écueil le plus commun consiste à forcer le thème en faisant discourir un personnage sur le thème en question, avec des propos philosophiques au cours d'un dialogue. Je suis certaine que tu vois de quelle type de scène je veux parler... Ce type de scène sonne malheureusement faux car le lecteur réalise que ce thème est important pour l'auteur mais qu'il n'a pas lieu d'être dans CE roman, avec CES personnages.


En tant qu'auteur, tu ne vas pas prendre position dans ton roman en parlant à la place de ton personnage mais plutôt illustrer les différentes positions à travers les choix des personnages. Ainsi, tu amèneras le lecteur à s’interroger lui-même sur ton thème et à se ranger à ta position grâce aux choix de ton personnage principal et à la fin que tu auras choisie pour ton roman.



3. Définis ton thème à partir de tes personnages


Étape 1. Trouve un trait de caractère qui t'anime véritablement et donne le à ton personnage principal


Un qui te touche, te fait apprécier immédiatement quelqu'un ou au contraire le détester. Un de ceux que tu aimerais développer et voir plus souvent chez les autres, ou au contraire voir disparaître de la surface du globe.🌍 Tu l'as compris, ce trait de caractère peut être une qualité ou un défaut.


Il est toujours plus facile de trouver des exemples de situations qui vont mettre en lumière ce trait de personnalité car il t'anime et tu vas pouvoir t'inspirer de ton vécu. Et on ne parle jamais mieux que des sujets qu'on connait !



Étape 2. Trouve l'opposé de ce trait de caractère


Face à la générosité, on peut opposer l'avarisme ou l'égoïsme. Face à la timidité, la confiance en soi ou le courage. Ce trait opposé, tu peux le donner à ton antagoniste ou à ton personnage principal comme trait de personnalité de départ, en opposition à celle que tu souhaites qu'il développe à la fin de ton roman.



Étape 3 : Liste des situations/événements et différentes manières d'y réagir par rapport à ces traits de caractère


Il faut bien comprendre que dans chacun de ces traits de personnalité, il y a du bon et du mauvais. Même dans les qualités. Par exemple, dans la générosité, il y a l'altruisme, les échanges, le partage avec autrui mais aussi l'oubli de soi qui peut amener à la perte de sens, révéler un manque de confiance en soi, un complexe d'infériorité...


De cette manière, tu vas pouvoir lister le maximum de situations faisant intervenir ces traits de caractère, de la plus évidente à la plus anodine. Cela va te donner de la matière pour écrire ton roman ensuite et surtout tu vas esquisser le thème de ton roman.


Pour t'aider dans cet exercice, tu peux te poser les questions suivantes :

  • A quels types de situations ton personnage principal sera-t-il confronté ?

  • Comment va-t-il y réagir ?

  • Quels obstacles va-t-il rencontrer ?

  • Quel est la difficulté la plus difficile à surmonter en fonction de ses traits de personnalité ? Par exemple, faire un discours devant 1000 personnes est plus difficile pour un personnage timide.

Tu peux aussi mettre en opposition ce que ton personnage désire et ce dont il a besoin pour révéler le thème. Si je reprends l'exemple du roman jeunesse de Benjamin Alire Saenz ; ce que Aristote veut, c'est se faire un véritable ami car il n'en a pas. Ce dont il a besoin, c'est de découvrir qui il est : il a un besoin d'identité personnelle et familiale.


Une fois ce travail terminé, tu dois être capable de définir ton thème/le message de ton roman en une phrase. Dans l'exemple précédent, ce serait : Une rencontre amicale peut révéler une homosexualité ignorée/refoulée chez un adolescent.



4. Faire figurer le thème dans l'arc dramatique des personnages


La relation du protagoniste avec le thème va évoluer jusqu'au climax où le personnage fera un choix émotionnel et dramatique qui incarnera le thème.


Pour mettre en lumière cette transformation du personnage et cette véritable incarnation du thème, mieux vaut le placer le plus loin possible de ce choix, au début du roman. Le fait de montrer au lecteur la transformation de tes personnages entre le début et la fin du roman va créer de l'empathie pour eux, de l'attachement et l'envie de suivre leurs aventures.


Bien évidemment, tu peux te rendre compte au cours de l'écriture de ton roman que tu as d'autres envies, d'autres idées. Tu es tout à fait libre de faire évoluer ton thème. Il n'est pas figé dans le marbre mais il doit être illustré par tes personnages, leurs sentiments, leurs décisions, leurs réactions. En travaillant de cette manière le thème de ton roman, tes personnages ne vont plus défendre ton thème maladroitement (par exemple dans un dialogue en essayant de convaincre le lecteur), mais ils vont pouvoir l'incarner pleinement.