La méthode des couches successives pour écrire un roman

S'il y a une chose dont je suis certaine, c'est qu'il y autant de méthodes d'écriture que d'écrivain sur cette planète. Entre les architectes d'un côté qui planifient leur roman par le menu détail, les jardiniers de l'autre qui écrivent à l'inspiration et à l'intuition, il y a tout un panel d'écrivains paysagistes qui piochent un peu de chaque côté. Et même les écrivains architectes et jardiniers n'ont pas tous la même méthode...


Ma méthode à moi, elle est un peu entre les deux aussi, je l'ai appelée la méthode des couches successives.


Ecrire un roman grâce à la méthode des couches successives

SOMMAIRE :

  1. Le squelette

  2. La première couche

  3. Les couches successives

  4. Les avantages/inconvénients


1. Le squelette


Au lieu d'écrire un roman de A à Z, je préfère créer un squelette qui va me donner une vue d'ensemble de mon roman. Pour élaborer ce squelette, je pars de mon travail de préparation, à savoir : le thème principal et les grandes étapes de mon roman.


Ensuite, je travaille directement sur mon fichier word et non sur un plan. Je commence par le prologue ou le premier chapitre car mes idées de roman me viennent toujours à l'esprit de cette manière. Et puis je continue avec les scènes pivots de mon histoire.


Je ne rédige pas complètement mais seulement ce que je peux. Par conséquent, je vais avoir des chapitres avec des scènes rédigées mais aussi des résumés de ce qui doit se passer ensuite, des listes avec des tirets des éléments qui doivent figurer à tel endroit, etc.



2. La première couche


Chaque idée de scène, de péripétie, d'action, de dialogue est inscrite immédiatement dans le bon chapitre.


Je ne sais pas exactement de combien de chapitres sera composé mon roman au départ, mais j'agence au fur et à mesure. C'est le côté architecte de la méthode. Et à côté de ça, quand j'ai envie d'écrire une scène, je ne me prive pas, je l'écris directement (toujours dans le bon chapitre). C'est le côté jardinier.


Cette première couche m'aide beaucoup à lutter contre la page blanche et la fameuse question "mais qu'est-ce que je vais écrire ensuite ?". Des fois, je vais écrire une scène qui me vient immédiatement en tête mais parfois, je vais simplement prendre une liste d'éléments que j'ai noté à faire apparaître à tel moment, et je travaille dessus pour en faire une scène rédigée. Cela signifie que même quand je n'ai pas l'inspiration, je parviens à travailler sur un élément de mon roman, ce qui me rapproche de la fin du premier jet, et ça on aime bien ! 😁​



3. Les couches successives


J'étoffe au fur et à mesure, en approfondissant. C'est le moment où je n'ai plus énormément de nouvelles scènes à écrire et auxquelles je n'avais pas pensé auparavant. Je vais surtout m'attaquer à tous les résumés de chapitres, les listes d'éléments, d'indices à insérer dans tel ou tel chapitre...


Je peux par exemple, travailler sur l'évolution d'un personnage, ce qui peut m'obliger à créer une scène, à en supprimer une autre et à en agencer certaines différemment.


Avec cette méthode, je ne suis pas forcée d'écrire de manière linéaire. Puisque j'ai le brouillon de la totalité de mon roman, je peux passer d'un chapitre à un autre facilement. Cette vue d'ensemble facilite, pour moi, l'écriture du premier jet et la phase de réécriture.



4. Les avantages/inconvénients


Pour savoir si cette méthode est faite pour toi, je t'ai préparé une liste d'avantages et d'inconvénients :



Avantages :


  • Avoir toujours une vision globale de ton roman car on n'écrit pas de manière linéaire ;

  • Adieu l'angoisse de la page blanche > si tu n'as pas l'inspiration pour écrire, tu peux t'attaquer à une scène que tu avais simplement résumée ;

  • Méthode idéale si, comme moi, tu as un fort esprit de synthèse et que tu as d'abord tendance à écrire des scènes très courtes (sans descriptions par exemple), que tu dois venir étoffer par la suite ;

  • Le fait de revenir régulièrement sur les différents chapitres permet de remarquer rapidement les incohérences et de les corriger. Cela facilite le travaille de réécriture par la suite.



Inconvénients :


  • Cette méthode n'est pas faite pour toi si tu as besoin d'écrire ton roman de manière linéaire, c'est-à-dire que tu es incapable d'écrire le chapitre 2 tant que le chapitre 1 n'est pas terminé ;

  • Cette méthode n'est pas faite pour toi si tu n'es pas capable d'accepter d'avoir un premier jet "brouillon" qui contient à la fois des scènes rédigées, et des idées en vrac ;

  • Cette méthode n'est pas faite pour toi si planifier un minimum ton roman te bloque dans l'écriture puisque le principe de cette méthode repose sur le fait d'avoir d'abord une idée générale des composantes de ton roman avant de venir étoffer ensuite.



Ce que j'ai réalisé en écrivant avec cette méthode, c'est qu'il y a beaucoup de méthodes différentes, justement. J'ai passé trop de temps à essayer de faire "à la manière de" au lieu de m'écouter, d'adaptez des façons de travailler à mon fonctionnement. Ainsi, je t'encourage à regarder ce que font les autres, à prendre les conseils qui te parlent, à laisser de côté les autres et faire à ta sauce. TA méthode de travail idéale, c'est celle qui s'adapte à ton mindset, à tes écueils et à tes forces dans l'écriture d'un roman...

59 vues0 commentaire